Interview de Line Papin

En août, grâce aux éditions Stock et à NetGalley, vous avez eu la possibilité de recevoir L’éveil, le premier roman de Line Papin. Il était également prévu que les heureux gagnants rencontrent cette jeune auteure lors d’un apéritif, dans le courant du mois de septembre. Hélas, les contraintes calendaires et physiques des uns et des autres rendent cette rencontre impossible.

Pour nous remettre de cette petite déception et vous offrir un petit quelque chose, nous avons posé trois questions à Line Papin sur son roman. Pas tout à fait une rencontre, mais au moins une approche de cette auteure à suivre !

tttt

Comment vous a été inspiré Juliet ? Est-elle un double de papier ? Un personnage créé de toutes pièces ? Marguerite Duras et son roman L’amant ont-il nourri votre création ?

Juliet n’est pas un « double de papier », c’est un personnage à part entière, qui s’éveille à l’amour, à la sexualité, à la douleur aussi. Elle n’est pas le double d’une personne réelle ou d’une histoire mais celui d’une phase de la vie, de tout le monde. Marguerite Duras ne m’a pas tellement inspirée, même si il est vrai que nos deux livres se passent au Vietnam et rendent compte d’une rencontre.

Comment avez-vous écrit votre premier roman ? D’une traite ou en plusieurs fois ? L’avez-vous beaucoup retravaillé avant de le proposer à l’édition ?

J’ai mis trois ans à écrire ce premier roman, qui s’est fait à partir de fragments de récit. J’ai du le réécrire beaucoup de fois, le modifier et le faire évoluer pendant trois ans. Il n’est donc pas du tout venu d’une traite.

Comment envisagez-vous votre avenir en littérature ? Un autre roman en préparation ou d’autres envies d’écriture (scénario, nouvelles, etc.) ?

J’aimerais beaucoup écrire un second roman ! Le scénario me tente aussi mais c’est un exercice très différent auquel je ne suis pas encore habituée !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.