La pêche aux titres de l’équipe, 11 Mai 2018

Bonjour planète VendrediLecture,

La pêche aux titres de l’équipe, mais qu’est ce que c’est au juste? Ce sont vos lectures et vos commentaires qui nous ont donné envie. Ces titres que nous avons dénichés en échangeant avec vous le vendredi et que nous ajoutons à nos PAL (piles à lire). Ce sont aussi les lectures de l’équipe que nous aimons partager avec vous. C’est parti!

Voilà donc pour cette semaine un peu d’inspiration.

 

Les lectures de l’équipe:

 

  • Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows
  • Ulysse from Bagdad, d’Eric-Emmanuel Schmitt
  • Une nuit au Mississippi, de Craig Shreve
  • Outlander, Tome 4, Les tambours de l’automne de Diana Gabaldon
  • L’archipel du chien, de Philippe Claudel
  • Harry Potter et l’Ordre du Phénix, de J.K. Rowling

 

La pêche aux lectures:

 

Facebook:

 

 

 Twitter :

 

Instagram : 

 

La construction de ce roman est originale puisque l’auteure est décédée pendant la rédaction, et c’est son éditrice qui l’a terminé. Pour cela, elle a intercalé des chapitres composés d’anecdotes sur la fiction et sur leur relation. Bien que romancée, c’est la vie extraordinaire d’Évelyne Pisier que nous découvrons. Et quelle vie ! Elle nous embarque de l’Indochine à Paris, en passant par la Nouvelle Calédonie, Nice et Cuba. Autant de cultures différentes qui résonneront dans son histoire. Son destin fut étroitement lié à de grands événements comme la fin de l’Empire colonial, l’émancipation des femmes, la révolution cubaine, ou encore le combat contre le SIDA. L’intense relation avec sa mère est ici le fil conducteur. Après s’être toutes deux émancipées du père (colonialiste, raciste, machiste), elles prendront leur envol et se révéleront féministes, communistes et engagées. Ces deux portraits de femme sont magnifiques. Si on s’attache immédiatement à Évelyne , sa mère qu’on découvre d’abord faible femme au foyer se révèle pleine de nuances et combative. L’amour aura également une place importante. Car malgré tout, le père fut le grand amour de la mère. Quant à Évelyne elle compte parmi les hommes qui ont marqué sa vie Bernard Kouchner ou encore Fidel Castro. Un petit bémol : la plupart des chapitres rédigés par l’éditrice ralentissent le récit. En effet, elle passe énormément de temps à justifier son amitié et son travail et cela n’apporte rien. Je peux comprendre qu’elle ait craint pour sa légitimité, néanmoins une fois le livre terminé il n’était pas nécessaire d’avoir autant de pages à ce sujet. Lorsqu’elle révèle les dessous de l’histoire ou lorsqu’elle nous parle de sa mère là c’est intéressant et on comprend le parallèle. Enfin, cela reste un livre passionnant et un très joli coup de cœur ! Ces portraits de femmes qui s’émancipent sont bouleversants et on tourne avidement les pages, emportés par le souffle romanesque de leur vie. Note 5/5 #etsoudainlaliberte #evelynepisier #lesescales #booklover #bookaddict #instabook #VendrediLecture

A post shared by Nina A Lu (@nina_a_lu) on

 

Et vous, quels titres avez-vous découverts sur VendrediLecture ?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.