Lectures de l’équipe – 11 Août 2017

Bonsoir!

 

Nous n’avions pas de partenariat vendredi dernier, l’équipe faisant une petite pause estivale. Mais vous ne nous avez pas oublié pour autant et avez partagé votre lecture comme d’habitude. Un grand merci à vous qui faites la renommée de VendrediLecture! 

Comme vous, l’équipe a profité de ses congés pour lire. Et parce que nous sommes tous différents, il y en a pour tous les goûts! Envie de connaître les titres dans lesquels nous étions plongés vendredi? C’est parti!

 

La fille du fossoyeur Joyce Carol Oates
L’écliptique Benjamin Wood
Persuasion Jane Austen
Tout ce que l’on ne s’est pas dit Jérôme Dumont
Le golem Gustav Meyrink
Le gang des rêves Luca di Fulvio
Petit frère Anna Baillie
Les doutes d’Avraham Dror Mishani
Le hibou Samuel Bjork
Solaris Stanislas Lem
Les dents de l’amour Christopher Moore
Children of Time Adrian Tchaikovsky

 

Nous sommes sûrs que vous en connaissez quelques-uns. Pour les autres, nous ne pouvons que vous encouragez à les découvrir! D’ailleurs, dans le cadre du Club de Lecture, voici le coup de cœur de Sylvie, la québécoise de l’équipe. 

 

 

Et voici ce qu’elle en pense: 

« J’ai passé un beau, bon, calme moment de lecture. J’étais ailleurs. Quasiment dans une autre dimension où il fait bon flotter. Un livre qui fait du bien, des personnages attachants, une écriture séduisante toujours teintée de poésie. On y parle de pâtisserie et d’adversité. En même temps, oui! L’auteur, Durian Sukegawa, lui-même pâtissier, nous parles petites crêpes fourrées à la pâte d’haricots mais pas qu’avec des quantités et des ingrédients, mais avec douceur et délicatesse, couleur et goût. On y parle aussi d’un autre Japon, un pan que l’on découvre. Ce Japon-là nous parle des relations qui peuvent éclore entre inconnus et où la transmission d’un savoir faire est encore possible. Pour moi, le roman de Sukegawa est empreint de tendresse, d’un grand respect et d’amour. Mais aussi d’espoir et de tolérance. C’est une belle leçon qui nous dit qu’il est bon de prendre le temps, d’écouter, d’aspirer et de croire. « 

 

Vous l’avez lu? Vous avez la même impression que Sylvie, ou pas du tout? Ne soyez pas timide, dites-nous! 

Nous vous souhaitons de belles lectures et vous donnons rendez-vous vendredi pour un retour à la normale! 

Laisser un commentaire