Partenariat – 2 décembre 2016 – VFB éditions

Bonsoir,

en ce premier vendredi de décembre, VFB éditions vous emmènent dans l’univers de Penny Watson Webb. 15 d’entre vous recevront les 2 livres numériques suivants : 

 

 

A la merci des rois de Penny Watson Webb, une romance historique.
À la mort de Clovis en 511, le royaume franc est divisé. Clotaire, l’un de ses descendants, n’a qu’une ambition : évincer tous ceux qui auraient l’affront de croiser son chemin vers la couronne. En Austrasie, terres nées du partage entre les fils de Clovis, un bâtard royal orphelin, Ubald, reçoit l’éducation d’un prince et s’engage aux côtés de Clotaire. Mais sa loyauté envers lui sera mise à rude épreuve. Ubald croisera la route de la belle et courageuse Adélaïde, fille idéaliste et sensible qui grandira protégée derrière les murs du couvent de Poitiers, premier monastère pour femmes, fondé par la reine Radegonde, touchant là les prémices du monachisme féminin et où la religion chrétienne peine à imposer les valeurs morales aux Francs de tradition germanique et païenne. Plongée au cœur d’un machiavélique complot visant à détrôner le roi légitime pour son fils Chramne, la pauvre Adélaïde deviendra traîtresse à son royaume et punie de mort… Mais Clotaire choisit d’envoyer Ubald contre le prince félon. Dès lors, il sera déchiré entre ses sentiments et la loyauté à son roi. Ubald devra choisir entre amour et fierté, Adélaïde entre amour et liberté. Pour survivre ensemble ils devront apprendre à marcher dans les pas de l’autre, à abandonner toutes leurs certitudes, sans jugements, ni faux-semblants.

 

 

ARIANRHOD, Le coeur d’une femme païenne, recueil poétique de Penny Watson Webb

 

Rêverie d’Avalon

Adossée aux pierres dressées,
Je laissais mon esprit et mes rêves s’élever,
Un lutin à l’oreille m’a murmuré,
Que les dieux changeaient la Destinée.

Dans cette vision brumeuse étrange,
Celtes, Grecs et Germains se mélangent,
Danse des géants de pierre,
Devant le soleil et les dieux lunaires.

Neuf femmes drapées de blanc,
Aux bras et chevilles des anneaux d’argent,
Avalon connaît les balbutiements,
D’une renaissance dans le firmament.

Elles nous libèrent de toutes nos entraves,
Délient les chaînes qui nous gardent esclaves,
Les anciens rites reprennent leur place,
De nos cœurs endormis brisent la glace.

Lentement mes yeux s’éveillent,
À travers mes cils percent les rayons du soleil,
Et mon cœur exalté par cette douce vision,
Aspire à te suivre, Prêtresse d’Avalon.

 

 

Retrouvez VFB sur leur site, Facebook et Twitter

 

Pour avoir une chance de remporter l’un de ces ouvrages, participez à #VendrediLecture sur Twitter, Facebook ou Instagram.
Tout est expliqué dans notre F.A.Q.

Laisser un commentaire