Vos lectures – 16 Février 2018 – Nouvel An chinois

Bonsoir!

 

Que du beau monde pour nous accompagner vendredi à l’occasion du Nouvel An chinois! Moment idéal pour se pencher sur la littérature asiatique grâce à Atelier des Cahiers, les éditions Stock et Calmann Lévy. Et pour ce passage à l’année du Chien de Terre, vous étiez 1746 à venir parler bouquin avec le monde entier.

Vos chouchous de la semaine? Le dernier titre de Jean Teulé, Entrez dans la danse qui parle d’une étrange épidémie. Mais aussi La chambre des merveilles de Julien Sandrel, une belle histoire entre une mère et son fils, ainsi que Cadavre, vautours et poulet au citron de Guillaume Cherel, un roman policier qui vous entraîne à Oulan-Bator.

 

 

 

 

 

 

Pour les lectrices et lecteurs curieux, qui ne souhaitent pas se noyer dans la masse, qui veulent découvrir de nouveaux horizons littéraires, voici notre sélection à contre courant de la semaine:

  • Le dernier arbre de Tim Gautreaux: Byron Aldridge, constable d’une scierie de Louisiane, noie dans l’alcool et la musique les traumatismes de la Grande Guerre. Pour le sauver, son frère Randolph rejoint l’exploitation. L’un fait régner l’ordre à coups de feu, l’autre croit au dialogue. Au cœur des marais, les deux frères vont devoir s’allier pour affronter les Buzetti, gangsters propriétaires du saloon, qui ont juré de les tuer avant le dernier arbre coupé…

 

 

 

  • La tanche de Inge Schilperoord: Dans un village de la banlieue d’Amsterdam, au bord de la mer, de nos jours.
    Jonathan, la trentaine, sort de prison. Dans le bus qui l’emmène chez sa mère, il se répète ce que le psychologue lui a enseigné : s’il organise rigoureusement ses journées, il sera un homme meilleur.
    Jonathan se le promet : il va s’occuper de sa mère, faible, asthmatique, retourner travailler à l’usine de poissons, promener le chien, aller à la pêche. Il restera seul, il ne parlera à personne, il va s’occuper les mains, l’esprit, tout pour ne pas replonger.
    Car Jonathan est un pédophile. Il est sorti de prison, faute de preuves. Le psychologue lui a parlé d’un taux de récidive de 80 %. Il sait qu’il ne doit pas se laisser déborder par ses pulsions.
    Or, dans ce quartier en démolition où vit sa mère, vivent aussi une mère célibataire et sa fillette… 

 

 

 

 

  • Le violoniste de Mechtild Borrmann: Moscou, 1948. Alors que le célèbre violoniste Ilia Grenko quitte la salle de concert sous un tonnerre d’applaudissements, son Stradivarius à la main, il est arrêté par le KGB, sans comprendre ce qu’on lui reproche. Après des jours de privations, d’humiliations et d’interrogatoires, Ilia signe des aveux absurdes qui le condamnent à vingt ans de goulag. Sa famille est envoyée en exil. Et son violon, d’une valeur inestimable, disparaît à jamais.
    Deux générations plus tard, Sacha, le petit-fils d’Ilia, se met en quête du Stradivarius et découvre l’histoire de sa famille, broyée par le régime totalitaire et ses hommes de main, indifférents à toute dignité humaine.

 

N’hésitez pas à cliquer sur les titres pour découvrir la fiche Babelio de chaque ouvrage. Et si cette sélection ne vous suffit pas, alors voici notre récapitulatif, où vous découvrirez aussi les lectures de l’équipe. 

 

Bonne soirée et bonnes lectures! 

Laisser un commentaire