Vos lectures – 30 Mars 2018 – Sélène et Rémanence

Bonsoir,

 

Double partenariat ce vendredi, avec les éditions de la Rémanence et Sélène, pour vous gâter deux fois plus, vous, les 1712 participants de cette nouvelle édition de VendrediLecture. Que lisait tout ce beau monde? En dehors de Joël Dicker, du duo King père et fils et d’Elena Ferrante, Le cri de Nicolas Beuglet et le tout nouveau Karine Giebel, Toutes blessent, la dernière tue font partie des titres les plus lus, ainsi que Donner un sens à l’intelligence artificielle: pour une stratégie nationale et européenne, rapport de Cédric Villani présenté lors du sommet #AIForHumanity le 29 Mars dernier. Vous pouvez d’ailleurs accéder à ce rapport juste ici

 

 

 

 

 

Et parmi tous les titres partagés vendredi, voici notre petite sélection à contre courant, pour changer des têtes de gondoles des librairies! 

  • La faculté des rêves de Sara Stridsberg: Sara Stridsberg rouvre le dossier de Valerie Solanas, cette féministe radicale qui tenta d’assassiner andy Warhol en 1968, juste après avoir écrit le SCUM Manifesto, dans lequel elle prône la destruction du genre masculin.
    Nous plongeons dans le passé de V. Solanas, avec ses souvenirs obsédants: ses conversations avec sa mère, ambigüe et destructrice, le directeur de l’université de psychologie où elle a été admise, Andy Warhol lui-même et son désir obstiné de l’utiliser pour son art, ou encore la psychiatrie qui la suit après sa tentative de meurtre.
    Et surtout son amour fou pour Cosmogirl…
    Provocant, poétique, drôle et tragique, un roman envoûtant.
  • Mémoires au soleil de Azouz Begag: Le vieux s’est échappé, une fois de plus. Il marche au bord de l’autoroute, hagard et obstiné, prétendant arriver à Marseille et de là prendre le bateau pour rentrer dans son pays. Mais si ses fugues à répétition mettent la famille en émoi – son fils surtout, Azouz, qui se sent vaguement coupable de les avoir provoquées – elles se terminent en général dans un café miteux de Lyon, entre les parties de dominos, le thé à la menthe et les disputes qui entretiennent l’amitié.
    Bouzid Begag, ancien travailleur du bâtiment, n’a plus toute sa tête. Il a contracté la maladie d’Ali Zaïmeur, disent ses copains du Café du Soleil. Une maladie « qui mange les souvenirs des gens, déjà qu’on n’en avait pas beaucoup ».
    En hommage à un père déclinant, Azouz Begag a composé le plus vibrant et le plus mélancolique des chants d’amour, dévoilant avec émotion un nouveau pan de cette vérité intime qu’il avait commencé à nous révéler dans Le Gone du Chaâba.
  • La voie de Bro de Vladimir Sorokine: Le 30 juin 1908 tombe en Sibérie la météorite de la Toungouska. Au même moment, dans la famille d’un riche industriel, naît Bro, futur grand maître de la Confrérie de la Lumière originelle, une secte qui cherche à éliminer les êtres corrompus et reconstituer une assemblée d’élus. L’enfance dorée de Bro est vite écourtée : la guerre, la désorganisation de la société, la révolution, provoquent la fuite puis l’anéantissement des siens. Le jeune garçon se retrouve seul à errer à travers la Russie durant quatre ans, bénéficiant dans le chaos général d’une mystérieuse protection. La Voie de Bro est le deuxième volet d’une trilogie romanesque, initiée par La Glace, dans laquelle Vladimir Sorokine invente toute une mythologie pour symboliser la naïveté d’une humanité en mal d’utopie. Brillant et iconoclaste, l’auteur jongle avec tous les genres, toutes les périodes historiques, pour dénoncer les institutions russes, les ravages du pouvoir et de l’argent. 

 

Pour plus de choix, consultez notre récapitulatif! Vous y trouverez peut-être aussi de l’inspiration pour participer à notre #ClubVL! D’ailleurs, nous vous rappelons que dans le cadre du Club de Lecture d’Avril, Virginy vous invite à une lecture commune de La mythologie viking de Neil Gaiman. Rendez-vous sur Discord pour en discuter! 

 

Restez connectés! Les gagnants seront annoncés demain en soirée! 

 

Bonne soirée et bonnes lectures! 

 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.