La Corée du Sud à l’honneur

Bonsoir à tous,

comme vous le savez sûrement, ce weekend se tient Livre Paris, le salon du livre de Paris. Le pays invité d’honneur cette année est la Corée du Sud. Nous en profitons pour vous faire découvrir les éditions Decrescenzo et quelques auteurs présents au salon avec 3 exemplaires des 4 ouvrages suivants :

9782367270104

La Voleuse de fraises de EUN Hee-kyung, traduit par LEE Myung-eun et Anne-Marie MAUVIEL avec le concours de Jean BELLEMIN-NOEL
Amour, désir, illusion, drame, La voleuse de fraises, recueil de Micro-fictions qui fait suite à Qui a tendu un piège dans la pinède par une journée fleurie de printemps ? dresse des portraits de femmes blessées, plongées dans des relations dangereuses, des célibataires obsédées et des situations où le drame peut surgir à chaque instant. Depuis 1966, EUN Hee-kyung a publié une quinzaine de romans et obtenu de prestigieux prix littéraires, comme le Prix Isang ou le Prix Dongin. Auteure appréciée par la critique littéraire comme par le grand public, Eun Hee-kyung jouit d’une réputation considérable en Corée et dans le monde entier. Après plusieurs séjours en France et plusieurs romans ou nouvelles publiés, elle revient avec ce nouveau recueil de Micro-fictions.

9782367270333

Comment se passe ton été ? de KIM ae-ran, traduit par Kette AMORUSO et Lucie ANGHEBEN
Vous avez aimé Ma vie dans la supérette (Prix de L’Inaperçu Étranger 2014) ? Vous adorerez Comment se passe ton été ? quatre micro-fictions, qui convoquent l’étrangeté, l’illusion, l’espoir et l’humour. Les questions les plus anodines vont se révéler les pires… Quand votre ancien béguin à l’université souhaite vous revoir, c’est parce qu’il a une étrange mission à vous confier… À vouloir se lancer dans des projets démesurés, à accepter des propositions étranges, voilà que la jeunesse de la narratrice s’envole. Et se perd. Si toutes les expériences sont bonnes à prendre, avec le temps la confiance change de nature. Après les regrets viennent les désillusions de la narratrice. Vaudrait-il mieux s’isoler du reste du monde ? Entre solitude et relations humaines, Kim Ae-ran témoigne d’une Corée contemporaine, aussi rude que séduisante.

9782367270166

Zombies, la descente aux enfers, de KIM Jung-hyuk, traduit par MOON So-young et Béatrice GUYON
La vie de Ji-hoon est brusquement bouleversée lorsqu’il découvre un coin de Corée du Sud où toutes les communications sont brouillées ; la ville de Gorio, peuplée d’habitants lugubres est isolée du reste du pays et les forces de l’ordre empêchent toute intrusion. Face au danger qui rôde, qui faut-il croire ? Ji-hoon et son obèse acolyte tentent de sauver de l’enfer d’étranges créatures tandis que l’armée et la police s’apprêtent à brûler la ville. Dans leur voiture-appartement où trônent une chaîne-Hi-Fi et une collection de disques vinyles, les deux compères mènent l’enquête et vont, de découverte en découverte, rencontrer une mystérieuse traductrice, un chanteur de rock décédé et un étrange trafic de cadavres. Avec un humour macabre et jouissif, KIM Jung-hyuk dépeint dans un style ciselé une aventure loufoque où la dérision l’emporte sur l’horreur. KIM Jung-hyuk a déjà publié en France La bibliothèque des instruments de musique (2012) et Bus errant (2013).

9782367270159

Le Regard de Midi de LEE Seung-U, traduit du coréen par CHOI Mikyung et Jean-Noël JUTTET
« Je n’ai pas de père » dit un jour ce fils heureux et choyé. Phrase fatale qui va rompre à jamais la douce quiétude dans laquelle il vivait jusqu’à ses trente ans. Désormais, sa quête sera éperdue. Jusqu’à s’en blesser, jusqu’à s’en faire mal. Car il n’aura de cesse de découvrir, pour son malheur, qui est son père. Midi est le moment de la pleine lumière, celui où la vérité éclate, où l’on ne peut se dérober au regard des autres. Avec une acuité tout aussi vive que dans La vie rêvée des plantes ou dans Le vieux journal, LEE Seung-U, figure majeure de la littérature coréenne d’aujourd’hui, explore les tourments d’une vie bouleversée par la vérité sur son père. Dans une société coréenne dont le fondement – l’institution familiale – se délite. LEE Seung-U, né en 1959 dans le Jeolla, au sud de la Corée du Sud, a obtenu plusieurs grands prix littéraires. Il est l’un des auteurs coréens les plus célèbres au monde. Le Regard de Midi est son est son cinquième livre traduit en français.

Retrouvez Descrescenzo éditeurs sur leur site, Facebook et Twitter

Et n’oubliez pas, une partie de l’équipe vous attend samedi à 15h dans la zone pique nique !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.