[Edit gagnant]Partenariat – 25 octobre 2019 – Mois de l’imaginaire

Pour la 3ème année, le mois d’octobre est, dans une partie du monde littéraire, le mois de l’imaginaire ! Le mois de l’imaginaire, c’est près de 50 maisons d’édition mobilisées autour d’opérations commerciales, d’animations et de rencontres en librairie et médiathèque. C’est aussi l’engagement de la communauté Imaginaire (blogueurs, YouTubers, professionnels…) et des lecteurs pour une plus grande visibilité des littératures de l’imaginaire. On pourra également retrouver des nouveautés, des dédicaces, des offres spéciales, des goodies, des cadeaux. Un mois qui se termine en beauté par les Utopiales, festival international de Science-Fiction de Nantes qui aura lieu le dernier weekend d’octobre.

Pour fêter ça, 12 éditeurs participants ont accepté de vous offrir un roman de leur catalogue : 12 éditeurs, 12 romans, 12 gagnants !

Bragelonne : Collector Le Nom du Vent, Patrick Rothfuss
J’ai libéré des princesses. J’ai incendié la ville de Trebon. J’ai suivi des pistes au clair de lune que personne n’ose évoquer durant le jour. J’ai conversé avec des dieux, aimé des femmes et écrit des chansons qui font pleurer les ménestrels.
J’ai été exclu de l’Université à un âge où l’on est encore trop jeune pour y entrer. J’y étais allé pour apprendre la magie, celle dont on parle dans les histoires. Je voulais apprendre le nom du vent.
Mon nom est Kvothe. Vous avez dû entendre parler de moi.
Un homme prêt à mourir raconte sa propre vie, celle du plus grand magicien de tous les temps. Découvrez l’extraordinaire destin de Kvothe : magicien de génie, voleur accompli, musicien d’exception… infâme assassin. Découvrez la vérité qui a créé la légende. Cette magnifique édition collector ornée de dorures et au tirage limité comporte de nombreuses illustrations inédites de Marc Simonetti, illustrateur officiel du Nom du vent dans le monde entier.

J’ai Lu : collector « Trône de fer » (intégrale 1), George R.R. Martin
Le royaume des Sept Couronnes est sur le point de connaître son plus terrible hiver : par-delà le Mur qui garde sa frontière nord, une armée de ténèbres se lève, menaçant de tout détruire sur son passage. Mais il en faut plus pour refroidir les ardeurs des rois, des reines, des chevaliers et des renégats qui se disputent le trône de fer. Tous les coups sont permis, et seuls les plus forts, ou les plus retors, s’en sortiront indemnes…

Plume Blanche : Black Diamond, Intégrale de Sandra Triname
Rien n’échappe à Sarah. Sauf ce garçon sans visage. Celui qui mène inexorablement ses pas à Black Diamond. Bientôt, s’ouvre devant elle le chemin d’une éternité bien plus sombre qu’elle ne l’aurait imaginée, car la Prophétie doit s’accomplir, quel qu’en soit le prix… même celui du sang.

Le Bélial’ : Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer
Année 2454. Trois siècles après des évènements meurtriers ayant remodelé la société, les concepts d’État-nation et de religion organisée ont disparu. Dix milliards d’êtres humains se répartissent ainsi par affinités, au sein de sept Ruches aux ambitions distinctes. Paix, loisirs, prospérité et abondance définissent ce XXVe siècle radieux aux atours d’utopie. Qui repose toutefois sur un équilibre fragile. Et Mycroft Canner le sait mieux que personne… Coupable de crimes atroces, condamné à une servitude perpétuelle mais confident des puissants, il lui faut enquêter sur le vol d’un document crucial : la liste des dix principaux influenceurs mondiaux, dont la publication annuelle ajuste les rapports de force entre les Ruches. Surtout, Mycroft protège un secret propre à tout ébranler : un garçonnet aux pouvoirs uniques, quasi divins. Or, dans un monde ayant banni l’idée même de Dieu, comment accepter la survenue d’un miracle ?

Mnemos : Les Six Royaumes d’Adrien Tomas
Un fabuleux voyage à travers les mystères des Six Royaumes.
Les cinq royaumes : des nations turbulentes et ambitieuses souvent en guerre. Au coeur des terres, un sixième royaume : La Grande forêt légendaire, impénétrable et hostile. Dans la maisonnée de Sélénir, dans les cases de Val ou dans les yourtes des nomades des steppes de Khara, le soir au coin du feu, on raconte aux enfants la légende suivante : tes rêves, tes cauchemars comme les créatures fantastiques des contes que tu aimes tant peuplent le sixième royaume…

Pygmalion : Rêve de Fevre de George R.R. Martin
Mississippi, 1857. Quel capitaine de vapeur sensé refuserait le marché de Joshua York ? Cet armateur aux allures de dandy romantique offre des fonds illimités pour faire construire le navire le plus grand, le plus rapide et le plus somptueux que le fleuve ait jamais connu. En échange de quoi ses exigences paraissent bien raisonnables : garder la maîtrise des horaires et des destinations, et, surtout, ne jamais être dérangé dans sa cabine hermétiquement close, dont il ne sort qu’une fois la nuit tombée. Voilà enfin l’occasion qu’attendait le capitaine Marsh, vieux loup de rivière, pour relancer sa compagnie en perte de vitesse. Si ce formidable vapeur lui permet de coiffer ses concurrents au poteau, peu lui importe les lubies de l’étrange armateur. Jusqu’au jour où une vague de meurtres sanglants apparaît dans le sillage du Rêve de Fevre…

Aux Forges de Vulcain : Le cimetière de Gerard Guix
Dans un futur où le changement climatique et une catastrophe nucléaire ont réduit les espaces habitables, la surpopulation met en péril la vie. Il est devenu obligatoire d’incinérer les morts sous peine d’un terrible châtiment pour ceux qui tenteraient de les faire enterrer. Les familles peuvent pleurer leurs défunts dans des cimetières virtuels, les suicides sont fortement encouragés, les relations sexuelles non virtuelles et les grossesses sont interdites. Isobel jeune femme rebelle qui veut enterrer sa mère va s’éprendre de Travis, le gardien du cimetière, jeune homme fascinant qui n’est peut-être pas ce qu’il prétend être… Gerard Guix est un écrivain catalan né en 1975. « Le cimetière » est son premier roman.

Scrineo : Le Démêleur de Rêves de Carina Rozenfeld
Sur Sédora, comme sur les 101 planètes habitées par l’humanité et reliées entre elles par le Fil, plus personne ne sort de chez soi. La population a les yeux rivés sur ses écrans… en particulier sur le programme des Démêleurs de rêves. Neven est un jeune Démêleur : il met en scène les songes des Rêveurs et les diffuse au grand public. Il est aussi le plus célèbre et chacun de ses films est attendu par des milliards de spectateurs à travers la galaxie. Comme tout le monde, il vit une existence recluse et répétitive, jusqu’au jour où un ancien Démêleur, GuidéOnn, le contacte afin de récupérer les rêves du sujet 1110. Qui est ce Rêveur 1110 ? En quoi est-il si particulier ? Quel mystère se cache dans ses songes ? Sa soif de réponses pousse Neven à briser sa routine, et à oser faire ce que l’humanité a oublié depuis longtemps : quitter son monde, emprunter le réseau de Fil, afin de découvrir l’univers et la vérité…

Au diable vauvert : Faust de Serge Lehman
Premier janvier 2095. Les Puissances – ces grands empires industriels qui règnent sur l’économie mondiale – rassemblent leurs forces. Demain, à New York, le Sénat des Nations Unies ouvre ses portes… Une conspiration est en marche – si vaste qu’elle pourrait bien faire basculer le destin de l’humanité. De l’autre côté de l’Atlantique, un groupe de scientifiques, d’intellectuels, de diplomates et d’espions prépare la riposte. Ils n’ont pas de nom, pas d’argent, pas de statut… Mais leur détermination est digne des utopistes de la Renaissance.

Rebelle éditions : le tome 1 de Terre d’ombre de Vania Prates
« Personne ne peut se vanter de l’avoir vraiment connue, même pas moi. Elle était comme le vent, impossible à attraper, impossible à apprivoiser. Sa présence, à elle-seule, suffisait à faire taire tout un bataillon, à mettre à genoux le plus fier des généraux. Ce ne sont pas des paroles en l’air, je l’ai vue faire… Constamment persécutée, elle devait écourter ses apparitions au maximum. C’est ce qui a créé ces rumeurs, celles qui disent qu’elle n’était qu’une ombre. Elle l’était, oui, mais parce qu’elle n’avait pas le choix. » Le jour même de son mariage, Lake voit toute sa vie s’écrouler. Elle n’est pas comme tout le monde. Il y a bien quelque chose qui grandit en elle, qui s’installe, qui la tiraille. Obligée de s’exiler à Ceslaw, la grande cité de Terre Alpha, après un terrible évènement, Lake ne de­vra pas seulement faire face à son terrible secret, mais aussi à des complots politiques, à des traîtres insoupçonnés, au plus fin des manipulateurs et à la plus ancienne des vérités. La vie et la mort se retrouvent étroitement liés.

Critic : ‘Répliques‘ d’Emmanuel Delporte
De nos jours. Alors qu’une série de tremblements de terre que la communauté scientifique peine à expliquer balaie l’océan Pacifique, la Nouvelle-Zélande subit des mouvements de panique d’une ampleur jamais vue : émeutes raciales, vols, meurtres, etc. Le pays tout entier est en proie à un chaos si important qu’on le croirait presque… organisé. Heureusement, dans l’ombre, le Styx veille. Le Styx, c’est le nom d’une organisation secrète qui veille à restaurer l’ordre quand tous les autres moyens ont échoué. Aussi, lorsqu’une réplique met à jour un mystérieux médaillon, convoité par beaucoup, ils envoient sur place leur dernière recrue : Ellis Dawn, un ancien lieutenant des Navy Seals.

ActuSF : Je suis Fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro
1861 : la guerre de Sécession commence. À la Maison Blanche, un huis clos oppose Abraham Lincoln à la Mort elle-même. Le président doit mettre un terme au conflit au plus vite, mais aussi à l’esclavage, car la Faucheuse tient le compte de chaque mort qui tombe. Militaires, affranchis, forceurs de blocus, politiciens, comédiens, poètes… Traversez cette épopée pour la liberté aux côtés de ceux qui la vivent, comme autant de portraits de cette Amérique déchirée par la guerre civile. Après Royaume de vent et de colères et Boudicca, Jean-Laurent Del Socorro nous propose un nouveau récit historique et fantastique.

Folio : Frankenstein ou Le Prométhée moderne de Mary Shelley
«C’est alors qu’à la lueur blafarde et jaunâtre de la lune qui se frayait un chemin au travers des volets, je vis cet être vil – le misérable monstre que j’avais créé. Il soulevait le rideau du lit et avait les yeux – si l’on peut les appeler ainsi – fixés sur moi. Ses mâchoires s’ouvrirent et il bredouilla quelques sons inarticulés, tandis qu’un rictus ridait ses joues. Peut-être dit-il quelque chose, mais je ne l’entendis pas. Il tendit une main comme pour me retenir, mais je m’échappai et descendis précipitamment les escaliers. Je me réfugiai dans la cour de la maison que j’habitais ; j’y demeurai le reste de la nuit, marchant de long en large dans un état d’agitation extrême, écoutant attentivement, percevant et redoutant le moindre son, comme s’il devait annoncer l’approche de ce cadavre démoniaque auquel j’avais si malheureusement donné la vie.»

L’Atalante : Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko
Vita nostra brevis est, brevi finietur… « Notre vie est brève, elle finira bientôt… »
C’est dans le bourg paumé de Torpa que Sacha entonnera l’hymne des étudiants, à l’« Institut des technologies spéciales ». Pour y apprendre quoi ? Allez savoir. Dans quel but et en vue de quelle carrière ? Mystère encore. Il faut dire que son inscription ne relève pas exactement d’un choix : on la lui a imposée… Comment s’étonner dès lors de l’apparente absurdité de l’enseignement, de l’arbitraire despotisme des professeurs et de l’inquiétante bizarrerie des étudiants ?
A-t-on affaire, avec Vita nostra, à un roman d’initiation à la magie ? Oui et non. On évoque irrésistiblement la saga d’Harry Potter et plus encore Les Magiciens de Lev Grossman. Mêmes jeunes esprits en formation, même apprentissage semé d’obstacles. Mais c’est sur une autre terre et dans une autre culture, slaves celles-là, que reposent les fondations d’un livre qui nous rappellera que le Verbe se veut à l’origine du monde. Les lecteurs de fantasy occidentale saturés d’aspirations à l’héroïsme tous azimuts en seront tourneboulés.

Retrouvez tous les éditeurs et tous les événements du mois de l’imaginaire sur le site, le compte Facebook et Twitter

*****Edit gagnant du 28/10/19****

Voici la longue liste des gagnants de cette semaine !

  • Valérie Boisseau : le nom du vent de Patrick Rothfuss (collector) de Bragelonne
  • @AlexandreJarry : « Trône de fer » intégrale 1 de George R.R. Martin (collector) de J’ai lu
  • @blokche : Black Diamond, intégrale de Sandra Triname de Plume blanche
  • Sylvie Le Grand Decembre : Trop semblable à l’éclair d’Ada Palmer de Le Bélial’
  • @MathyCappa : Les Six Royaumes d’Adrien Tomas (Mnemos)
  • Ornella Cassien (FB) : Rêve de Fevre de George R.R. Martin de Pygmalion
  • @Ogic_officiel : Le cimetière de Gerard Guix de Aux Forges de Vulcain
  • @CanselSevenler : Le démêleur de Rêves de Carina Rozenfeld de Scrineo
  • @BookAround : Faust de Serge Lehman de Au diable vauvert
  • @MNHIParis : le tome 1 de Terre d’ombre de Vania Prates de Rebelle éditions
  • @karilefe : ‘Répliques’ d’Emmanuel Delporte de Critic
  • Aurore Bayle (FB) : Je suis Fille de rage de Jean-Laurent Del Socorro de ActuSF
  • @_Emiyana : Frankenstein ou Le Prométhée moderne de Mary Shelley de Folio
  • @lafan25 : Vita Nostra de Marina et Sergueï Diatchenko de L’Atalante

Envoyez nous vos coordonnées à cadeaux@vendredilecture.com en nous précisant votre pseudo ainsi que le réseau sur lequel vous avez été tiré au sort avant mardi 05 Novembre. Les lots non réclamés seront remis en jeu le mercredi 07 novembre.

*****Tirage au sort de la seconde chance du 06/11/19*****

  • Aurore Dawn (FB) vous remportez un exemplaire Collector du « Trône de fer » intégrale 1 de George R.R. Martin » (J’ai lu)
  • Annelyse Montcharmont (FB) vous gagnez un exemplaire de » Le cimetière » de Gerard Guix (Aux Forges de Vulcain)
  • @Reveriesdisis vous allez recevoir le tome 1 de Terre d’ombre de Vania Prates (Rebelle éditions)

Envoyez nous vos coordonnées à cadeaux@vendredilecture.com avant mardi 12 Novembre en nous précisant votre pseudo et le réseau sur lequel vous avez été tiré au sort.

Pour avoir une chance de remporter l’un de ces ouvrages, participez à #VendrediLecture sur TwitterFacebook ou Instagram.

(LES COMMENTAIRES SOUS CET ARTICLE NE SONT PAS PRIS EN COMPTE !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.