À la rencontre de #6 – Laure Manel, autrice

Demain, Audiolib vous offrira le dernier livre de Laure Manel, lu par Audrey Botbol et Thomas Séraphine. À cette occasion, l’autrice a accepté de répondre à nos questions.

Vous pouvez la retrouver sur Facebook, Instagram et Twitter.

VendrediLecture – Bonjour Laure Manel. Tous vos romans sont de très belles illustrations de la littérature feel good. Comment et pourquoi êtes-vous venue à ce genre littéraire ?

Tout d’abord, je ne me suis jamais dit “Je vais écrire du feel good” (terme qui rassemble des romans très différents qui ont comme point commun de bien se terminer). Lorsque j’ai publié La délicatesse du homard, j’ai d’ailleurs été très étonnée de recevoir des retours comme “Votre livre m’a fait du bien”, car pour moi il avait des composantes plutôt dramatiques. Pour moi, ce que j’écris s’apparente avant tout à des tranches de vie… J’y dépeins en effet la vie avec ses hauts et ses bas, ses épreuves et ses joies. Alors certes, il y a un côté optimiste (je crois très fort en la résilience), mais j’aborde tout de même des thèmes difficiles. Il n’y a pas de que du feel good dans mes romans. S’ils étaient des films, on les rangerait sûrement dans les comédies dramatiques.

Votre dernier roman Le craquant de la nougatine, paru chez Michel Lafon le 22 avril, a récemment été enregistré par Audiolib. Thomas Séraphine et Audrey Botbol ont prêté leurs voix à vos personnages. Voyons encore plus grand et parlons cinéma : quels acteurs verriez-vous incarner Romain et Alba, les héros de cette nouvelle histoire d’amour ?

Oui, rêvons un peu ! Je verrais bien Benjamin Lavernhe pour mon Romain, Charlotte Le Bon pour mon Alba… et Sabrina Ouazani pour Leïla !

Plusieurs de vos livres sont disponibles dans le catalogue d’Audiolib. Quel est votre rapport au livre audio ? En consommez-vous ? Si oui, dans quelles circonstance ?

Je me suis mise à l’audio par curiosité lorsque mon premier roman est sorti dans ce format. Depuis, j’ai complètement adopté ce mode de lecture qui est un parfait complément à mes lectures « papier ». J’ai donc toujours un roman audio en cours en parallèle d’un livre papier. Je l’écoute en voiture, en faisant certaines tâches ménagères, ou même dans mon lit le soir ou la nuit (si insomnie), avec mes écouteurs. C’est très agréable de se faire raconter des histoires par des comédiens talentueux ! Il m’est arrivé récemment d’acheter certains romans après les avoir découverts en audio, pour les relire autrement.

Nous invitons chaque semaine les internautes à partager leur #MardiConseil. Quel est le meilleur conseil de lecture que vous avez reçu et/ou donné ?

Question difficile ! J’ai tendance à conseiller de nombreux livres de ma bibliothèque (on me les emprunte)… pas facile de n’en choisir qu’un. Récemment, j’ai adoré Trois de Valérie Perrin.

Chaque début de semaine, nous posons #LaPetiteQuestionDuLundi à nos participants. La plus fameuse d’entre elles est la suivante : Avec quel personnage de la littérature voudriez-vous être coincée dans un ascenseur ? Et pourquoi ?

Emma Bovary est celle qui me vient en premier à l’esprit. Je ne sais pas trop pourquoi… Elle m’a marquée. Nous pourrions parler de son époque, et peut-être même des rapports qu’elle entretient avec son créateur…

~~

Retrouvez l’actualité d’Audiolib sur son site, Facebook, Twitter et Instagram.