J’ai lu les ombres noires de Mike Nicol

Bonsoir,

cette semaine, tout est dans le titre ! Un vendrediLecture spécial Mike Nicol, auteur de polar Sud-Africain, avec J’ai Lu et Ombres Noires !

dette

On commence donc avec J’ai Lu qui vous offre le premier roman de cette saga de Mike Nicol, La Dette.
Le Cap. Tenus par une ancienne dette, Mace Bishop et Pylon Buso, ex-mercenaires et trafiquants d’armes reconvertis dans la sécurité, sont engagés par un malfrat pour qu’ils assurent la protection de son fils Matthew. Gérant d’une boîte de nuit, véritable plaque tournante de la drogue, Matthew est menacé par la Pagad, une association représentée par l’avocate Sheemina February, manipulatrice au passé trouble. Si Mace et Pylon l’ont oubliée, Sheemina, elle, a une excellente mémoire. Malheureusement pour eux !

Retrouvez J’ai lu sur Twitter et Facebook

killer country

Le second partenaire est Ombres Noires qui vous offrent donc le second tome, paru en septembre :  Killer Country.
Mace et Pylon, deux ex-free fighters reconvertis dans la sécurité, offrent leurs services aux riches touristes du Cap, dont les rues sont gangrenées par la violence. Mais lorsqu’ils décident d’investir de l’argent sale dans un deal immobilier douteux, ils ont affaire à des adversaires d’un nouveau genre: Obed Chocho, tout juste remis en liberté conditionnelle, et Spitz, un psychopathe qui assassine au son de playlists méticuleusement sélectionnées. Dans l’ombre, la vénéneuse Sheemina tire les ficelles, méditant sa vengeance… Mace et Pylon échapperont-ils à la colère de leur vieille ennemie et au tueur lancé à leur poursuite ? Une immersion dans l’Afrique du Sud contemporaine, en proie à la violence et au racisme mais aussi riche de cultures ancestrales et de paysages sublimes. Envoûtant.

Retrouvez Ombres Noires sur Twitter et Facebook*

Et n’oubliez pas, c’est le dernier weekend pour le concours !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.