La pêche aux titres de l’équipe – 21 juin 2019

Puisque la (presque) fin du monde arrive (presque) la semaine prochaine, nous vous proposons de quoi vous rafraîchir (les idées) avec de nombreux livres à découvrir!

Les lectures de l’équipe

  • Satan était un ange, Karine Giebel;
  • Les Victorieuses, Laetitia Colombani;
  • Calpurnia, Jacqueline Kelly;
  • Le livre des martyrs, tome 1 : Les jardins de la Lune, Steven Erikson;
  • Graine de sorcière, Margaret Atwood;
  • Le tombeau, Michael Hjorth & Hans Rosenfeldt;
  • La vie secrète des écrivains, Guillaume Musso.

La pêche aux titres

Glace parfum Twitter

Glace parfum Facebook

Glace parfum Instagram

Voir cette publication sur Instagram

#OnSyFera de #ZoyaPirzad aux @editionszulma: une très belle découverte. . . Les éditions Zulma se distinguent des autres maisons d'éditions grâce à des couvertures très graphiques et une bibliothèque de titres qui nous fait parcourir le monde. J'avais hâte de découvrir ce roman qui vient tout juste de paraître en format poche d'autant plus que je n'ai jamais lu de littérature iranienne. . . On suit la vie assez agitée de Arezou qui dirige une agence immobilière héritée de son père suite à sa mort. . . Dans une société où les femmes doivent être séparées des hommes quand elles montent dans un bus, Arezou se montre être une femme forte. J'ai beaucoup aimé ce roman. Il se dégage une douceur et une poésie dans l'écriture. L'auteure chante et joue avec les mots en les faisant danser dans une ronde. J'ai pris un réel plaisir de suivre cette femme, enfin ces femmes. En effet, Zoya les met en avant. Elles sont tantôt introverties, tantôt extraverties. Elles sont libres et vivent comme elles le désirent. Ces femmes forment un clan pour survivre dans ce monde régit par les hommes. Voilà ce que j'ai trouvé de plus beau. Elles s'unissent malgré des différences. . . L'auteure dépeint une société iranienne en pleine mutation. Elle vit sous le joug des traditions tout en acceptant la modernité. Zoya donne vie à cette société et l'utilise comme personnage. . . La volonté d'aller de l'avant est présente tout au long du roman. Etre positif et accepter que nous ne pouvons pas tout contrôler. Ce roman peut redonner le sourire et l'espoir. Un espoir que l'avenir sera beau. L'auteure invite le lecteur à découvrir l'Iran avec un regard neuf. Le livre sent bon les épices et la fragrance des fleurs. . . Une excellente découverte ! J'ai hâte de m'ouvrir à d'autres littératures du monde . Merci Zulma ❤️. . . Quel autre auteur me conseillez-vous pour découvrir le monde ? 😁

Une publication partagée par SuperMariosbooks (@supermariobooks) le

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.