[Edit gagnants] Partenariat – 21 septembre 2018 – Rentrée littéraire #4 – Payot&Rivages et La Martinière

Ca y est c’est bientôt l’automne selon le calendrier et la météo à venir ! Pour vous accompagner dans cette transition, deux partenaires vous présentent quelques romans de leur rentrée !

Notre premier partenaire est les éditions Rivages qui vous proposent 2 ouvrages en 5 exemplaires chacun 

 

 

Helena de Jeremy Fel
Kansas, un été plus chaud qu’à l’ordinaire. Une décapotable rouge fonce sur l’Interstate. Du sang coule dans un abattoir désaffecté. Une présence terrifiante sort de l’ombre. Des adolescents veulent changer de vie. Des hurlements s’échappent d’une cave. Des rêves de gloire naissent, d’autres se brisent. La jeune Hayley se prépare pour un tournoi de golf en hommage à sa mère trop tôt disparue. Norma, seule avec ses trois enfants dans une maison perdue au milieu des champs, essaie tant bien que mal de maintenir l’équilibre familial. Quant à Tommy, dix-sept ans, il ne parvient à atténuer sa propre souffrance qu’en l’infligeant à d’autres… Tous trois se retrouvent piégés, chacun à sa manière, dans un engrenage infernal d’où ils tenteront par tous les moyens de s’extirper. Quitte à risquer le pire. Et il y a Helena… 
 Jusqu’où une mère peut-elle aller pour protéger ses enfants lorsqu’ils commettent l’irréparable ? Après Les loups à leur porte, Jérémy Fel aborde cette vertigineuse question dans une grande fresque virtuose aux allures de thriller psychologique.

 

https://www.youtube.com/watch?v=6VPzk776aDU

 

Rivières tremblantes, d’Andrée Michaud
À 30 ans d’intervalle, deux enfants disparaissent dans des circonstances nébuleuses. Rien ne lie apparemment ces drames, sinon l’horreur qui les entoure et la douleur de leurs survivants… Par l’auteur de Bondrée, récompensé par le prix des lecteurs Quais du polar 2017.

Retrouvez Rivages sur leur site, Facebook, Twitter et Instagram

 

 

 

 

Notre second partenaire est la Martinière qui vous offrent eux aussi 2 ouvrages en 5 exemplaires

 

 

Sòtt de Ragnar Jónasson, traduit par Ombeline Marchon
Dans cette quatrième enquête de l’inspecteur Ari Thór, la petite ville de Siglufjördur, perdue au bout du monde, est mise en quarantaine. Un mal étrange (« sótt », la fièvre en islandais) s’est emparée d’elle. Un nouveau huis-clos étouffant dans lequel Ari Thór va devoir élucider un cold case vieux de cinquante ans… En 1955, deux jeunes couples décident de s’installer dans un fjord
désert, près de Siglufjördur. Mais leur séjour est vite écourté par la mort énigmatique de l’une des deux femmes. L’affaire restera irrésolue. Cinquante ans plus tard, une photo ressurgit du passé. Et l’on comprend que les deux couples n’étaient pas aussi seuls qu’ils le pensaient.
L’enquêteur Ari Thór, aidé de la reporter Isrún, tente de recoller les morceaux : que s’est-il réellement passé ? À Siglufjördur, l’angoisse monte par ailleurs chez les habitants. Un enfant a disparu en plein jour et le village est mis sous quarantaine – on y suspecte une épidémie de fièvre hémorragique. Le sentiment de claustrophobie envahit plus que jamais Ari Thór. Dans un style incisif et direct, Ragnar Jónasson nous prend au piège d’une Islande aussi grandiose qu’oppressante. Une nouvelle réussite pour ce quatrième volume de la série phénomène.

 

 

La Massaia, Naissance et mort de la fée du foyer de Paola Masino, traduit par Marilène Raiola

Voici une petite fille qui a décidé de ne rien faire comme tout le monde. Elle a choisi de vivre… dans une malle. Oubliée de sa famille et de la société, entièrement absorbée par ses questionnements sur le sens de l’existence, elle ignore les devoirs qui incombent à toute femme. Car, sous l’Italie fasciste – où l’on devine que se situe le roman –, les femmes sont assignées au mariage et à leur foyer : « Des enfants, des enfants ! » assénait Mussolini.
Sale, repoussante, cette étrange créature fait le désespoir de sa mère. Jusqu’au jour où elle cède à ses suppliques : adolescente, elle sort de la malle.
Dans une riche propriété, la jeune fille mariée, entourée de domestiques, semble renoncer à ses idéaux, et tente à tout prix de devenir une parfaite maîtresse de maison : une Massaia

Retrouvez La Marinière sur leur site, Facebook, Twitter et Instagram

 

 

Pour avoir une chance de remporter l’un de ces ouvrages, participez à #VendrediLecture sur Twitter, Facebook ou Instagram (LES COMMENTAIRES SOUS CET ARTICLE NE SONT PAS PRIS EN COMPTE !)

Tout est expliqué dans notre F.A.Q

 


 

****Edit gagnant tirage du 26 Septembre****

Bravo aux gagnants de cette semaine.

Ont gagnés Helena de Jérémy Fel :

  • Adeline Kerner
  • @LBF_LaBonneFee
  • @laeti_wayne
  • @LalexAndrea
  • @Natroll__

Ont gagnés Rivière tremblante d’Andrée Michaud :

  • @ThierryBarnaud
  • @echoduquai
  • Muriel Daux (Fb)
  • @Las_Hellas
  • @MargotLcr

Ont gagnés Sòtt de Ragnar Jónasson :

  • @bidauxclaudine
  • @Piedminu
  • @9emeArt
  • @RochefortDavid1
  • @Book8Traveller

Ont gagnés La Massaia, Naissance et mort de la fée du foyer de Paola Masino :

  • @Hanimefendiye
  • @SO_digital
  • @Meliiiiiiiiish
  • @mick_le_priol
  • @Canope_14

 

Envoyez vos coordonnées postales à cadeaux@vendredilecture.com avant mardi 02 Octobre et précisez le pseudo sous lequel vous avez été tiré au sort. Les lots non réclamés seront remis en jeu le 03 Octobre.

 

****Edit gagnant de la seconde chance : tirage du 3 octobre ****

Bravo aux gagnants de notre seconde chance !

A gagné Helena de Jérémy Fel : @lucile511

A gagné Rivière tremblante d’Andrée Michaud : Cécile Ama Courtois (FB)

Ont gagnés Sòtt de Ragnar Jónasson : Erell En Confiture (FB) et Marie Hhaamm (FB)

Ont gagnés La Massaia, Naissance et mort de la fée du foyer de Paola Masino : @franckallisio et @LesBeauxEbooks

 

Envoyez vos coordonnées postales à cadeaux@vendredilecture.com avant mardi 9 Octobre et précisez le pseudo sous lequel vous avez été tiré au sort.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.