Je bilane, tu bilanes, il bilane, nous bilanons…

Bonjour,

vous étiez 1103 à partager l’intime de votre VendrediLecture avec le monde et avec nous. Le super titre champion du bilan (33 lectures) reste Treize à table pour la 3e semaine consécutive, suivi par deux nouveaux : Sous les couvertures et La Compassion du diable. Mais évidemment, au classement des auteurs les plus lus, Stephen King porte toujours bien son nom !

Dans le détail, voici toutes vos lectures.

sous-les-couvertures guillot

Les titres les plus lus :

Treize à table collectif pour les Restos du Coeur 33 lectures
Sous les couvertures Bertrand Guillot 7 lectures
La Compassion du diable Fabio M. Mitchelli 6 lectures
Outlander T1 Diana Gabaldon 5 lectures
Le Royaume Emmanuel Carrère
Angor Franck Thilliez
Satan était un ange Karine Giebel
Peine perdue Olivier Adam

Continue reading

Femmes primées #1

En ce mois de Novembre, traditionnellement mois des Prix Littéraires, nous avons décidé de mettre à l’honneur les femme primées:

Club de lecture Novembre 2014

Club de lecture Novembre 2014

 

Nous retrouvons Béatrice, qui nous fait découvrir une plume belge: Geneviève Damas.

 

« Pour le club de lecture de novembre, je vous propose une auteur belge, Geneviève Damas,  qui a obtenu le Prix Rossel 2011 et le Prix des cinq continents de la Francophonie 2012 pour son roman « Si tu passes la rivière » . J’aime beaucoup la littérature belge et je trouve important de la promouvoir quand elle produit des œuvres de qualité!
Qu’y a-t-il de l’autre côté de la rivière, à part des ruines noircies? Pourquoi le père a-t-il interdit aux enfants de la passer? Pourtant, Maryse, après une dispute, va disparaître de l’autre côté. Maryse, c’est la grande soeur de François, celle qui l’a élevé comme une mère, celle qui lui racontait des histoires, qui lui caressait les cheveux, qui l’appelait « mon Fifi ». Alors, François se sent si seul qu’il ne lui reste que ses cochons. Mais quand Jules, son frère aîné, aussi dur que le père, décide de transformer Oscar en jambons, François se réfugie chez le jeune curé. C’est ce dernier qui va lui donner la clef de la vie en lui apprenant à lire.
Cette histoire âpre et dure se dévoile à travers le regard de François. En même temps que lui, le lecteur découvre les lourds secrets que cache le surprenant interdit. Peu à peu, François s’ouvre à la vie, il s’humanise, lui que son père et ses frères ne jugent pas plus intéressant que ses cochons.
Tandis qu’il commence à déchiffrer les signes imprimés sur les pages de l’Auberge de l’ange gardien, François apprend à lire dans le grand livre de la vie. Sera-t-il sauvé grâce à cela?
J’ai adoré ce roman construit d’une manière magistrale et écrit d’une plume de maître. »

 

Si tu passes la rivière Geneviève Damas éd. Luce Wilquin

 

Un roman à découvrir! Et pour celles et ceux qui le connaissent, nous attendons vos impressions en commentaires.

 

Vous pouvez à votre tour nous donner une impression de lecture sur un texte écrit par une femme primée, en piochant dans notre liste de suggestions ou pas!

Vous pourrez nous le faire parvenir par mail à

vendredilecture@gmail.com sujet: club de lecture

jusqu’au 30 Novembre 2014 minuit.

Bonnes lectures!

V comme VendrediLecture

Bonsoir,

Cette semaine, on vous emmène à la découverte de la génération Y avec Robert Laffont !

Y comme Romy, de Myriam Levain et Julia Tissier et illustré par Louison, c’est l’histoire de Romy Idol, presque 30 ans, presque un mec, presqu’un boulot.

romy

Ma vie amoureuse est à l’image de ma vie professionnelle, c’est-à-dire extrêmement précaire. J’enchaîne les CDD, voire les stages – rien qui puisse, en tout cas, aboutir à un CDI. J’ai quand même une relation stable : celle que j’entretiens avec mon portable – sans parler de mon chat Jean-Paul Sartre, mais ça ne compte pas vraiment, désolée, Jean-Paul. Je m’appelle Romy, je suis un pur produit de la génération Y et je vais vous raconter ma vie.
Romy a grandi en jouant aux pogs, en regardant les Tortues Ninja et en chattant sur MSN bien avant l’arrivée de Facebook. À presque trente ans, elle vit dans un studio, à défaut de pouvoir se payer un appartement d’« adulte », et papillonne de soirée en soirée avec sa B.F.F. Sonia à la recherche du grand amour… ou au moins de quoi égayer ses nuits. Mecs, boulot, famille, quotidien : Romy, c’est nous en pire.

Feuilletez un extrait de Y comme Romy ou regarder la vidéo de présentation ici 

Retrouvez Romy sur Facebook ainsi que Robert Laffont sur Facebook et Twitter