Partenariat – 13 septembre 2019 – Rentrée littéraire #3 – Globe et Finitude

On continue notre sélection de la rentrée avec 2 éditeurs : Globe et Finitude

Ami de ma jeunesse, Amit Chaudhuri, traduit de l’anglais (Inde) par Simone Manceau

5 exemplaires à gagner

Et si Marcel Proust était indien ?
Il est de retour dans la ville et le pays qu’il a quittés il y a trente ans pour présenter son dernier livre, donner un concert, et aussi échanger deux paires de chaussures de luxe, pour sa mère et sa femme. Tout a changé à Bombay. Partout règne le désir frénétique d’acheter et de vendre. Dans le quartier où il a vécu enfant, un pont est apparu, des tours snobent les villas, l’aluminium remplace le bois, « et le geste d’ouvrir une fenêtre est effacé de la carte du monde ». Pourtant, rien ne change. Car c’est avec Ramu qu’il déambule, s’étonne d’un détail architectural, s’émerveille d’un plat parsi. Ramu, son seul ami d’ici, qui a survécu à une overdose et s’est enfui du centre de désintox où on le frappait. Ramu, qui excellait en boxe, en gym et n’est devenu champion que de son propre échec. Ramu toujours disponible, qui lui a dit un jour, face au portail de leur ancienne école : « C’est pas pour tout le monde, la vie. » Avec qui d’autre errer, lost in translation, dans ce paysage de ruines invisibles devenues des fondations, dans la ville qu’il n’aimait pas mais à laquelle il appartient, définitivement ?

Ordinary People, Diana Evans, traduit de l’anglais par Karine Guerre

5 exemplaires offerts

Voilà treize ans qu’ils sont ensemble.
Pourquoi le pronom « je » a-t-il disparu, corps et âme, de la langue de leurs couples ? Quand les bras grands ouverts de la maternité se sont-ils refermés comme les dents d’un piège ? Pourquoi le pronom « je » a-t-il disparu, corps et âme, de la langue de leurs couples ?
À Londres, dans une ville amoureusement parcourue et habitée, de l’élection de Barak Obama à la mort de Michael Jackson, deux couples se débattent avec leur histoire, le travail, la quarantaine, les illusions perdues, et leur statut d’émigrés de la deuxième génération devenus parents à leur tour. Ils ont cru à l’intégration, voilà qu’ils se désintègrent.
Là-haut, sur sa colline de la rive Sud, le phare du Crystal Palace les veille. La vie doit-elle, comme lui, accepter de voir ses facettes et ses façades tomber en mille morceaux pour être rebâtie ailleurs, en trois fois plus grand ?
Avec brio, avec verve, avec un scalpel trempé dans un élixir de poésie, Diana Evans répond.

Retouvez toute la rentrée littéraire de Globe sur leur site, Facebook, Twitter et Instagram

Notre second partenaire est nouveau chez nous, il s’agit de Finitude, qui vous propose de découvrir le roman de leur rentrée.
Ceux que je suis,d’Olivier Dorchamps

5 exemplaires à gagner

« Le Maroc, c’est un pays dont j’ai hérité un prénom que je passe ma vie à épeler et un bronzage permanent qui supporte mal l’hiver à Paris, surtout quand il s’agissait de trouver un petit boulot pour payer mes études. »
Marwan est français, un point c’est tout. Alors, comme ses deux frères, il ne comprend pas pourquoi leur père, garagiste à Clichy, a souhaité être enterré à Casablanca. Comme si le chagrin ne suffisait pas. Pourquoi leur imposer ça ?
C’est Marwan qui ira. C’est lui qui accompagnera le cercueil dans l’avion, tandis que le reste de la famille ­arrivera par la route. Et c’est à lui que sa grand-mère, dernier lien avec ce pays qu’il connaît mal, racontera toute l’histoire. L’incroyable histoire.

Un premier roman qui semble avoir un bel avenir avec déjà de belle sélection
Talent Cultura 2019
Sélection Prix Envoyé par La Poste 2019 
Sélection Prix du roman FNAC 2019
Sélection Prix Patrimoines 2019

Retrouvez toute la rentrée littéraire de Finitude sur leur site, Facebook, Twitter et Instagram

~

Pour avoir une chance de remporter l’un de ces ouvrages, participez à #VendrediLecture sur TwitterFacebook ou Instagram.

(LES COMMENTAIRES SOUS CET ARTICLE NE SONT PAS PRIS EN COMPTE !)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.