La pêche aux titres de l’équipe – 06 Septembre 2019

Bonjour, bonjour!

L’automne ne va pas tarder à arriver, et vu la chute des températures, nous ne pouvons pas nous tromper… A priori, pas d’été indien pour le moment, tant mieux un thé, un plaid et un livre il n’y a rien de mieux, non?

N’oubliez pas le club de lecture de Septembre qui est consacré à l’esclavage. Je vous invite à cliquer sur le lien, si le thème vous intéresse mais que vous ne savez pas quoi lire, une liste de suggestions de livres y est disponible.

Les lectures de l’équipe

  • Docteur Sleep de Stephen King
  • La vraie couleur de la vanille de Sophie Chérer
  • Chroniques d’une station service d’Alexandre Labruffe
  • Opus 77 d’Alexie Ragougneau
  • Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg
  • Autant en emporte le vent de Margaret Mitchell
  • Des fleurs pour Algernon de Daniel Keyes
  • Un café maison de Keigo Higashino
  • La vie secrète des écrivains de Guillaume Musso
  • Les furtifs d’Alain Damasio
  • Le royaumes d’Epine et d’Os T2 Le prince charnel de Greg Keyes
  • Les innocents de Robert Pobi

La pêche aux titres

Twitter

Facebook

Image hébergée par servimg.com

Instagram

Voir cette publication sur Instagram

Aujourd'hui, je vous parle du roman Le mur des apparences de Gwladys Constant, un très chouette titre nommé cette année à @leprixfarniente ! Le petit résumé ➡️ Depuis qu’elle est toute petite, Justine est harcelée à l’école. Et, depuis toute petite, elle voit sa compagne de classe, Margot, adulée par tout le monde. Alors, quand la jeune fille se suicide, Justine s’interroge. Pourquoi vouloir mourir quand on a tout ? En volant les journaux intimes de Margot, Justine découvre peu à peu ce qui se cachait sous la surface. Le mur des apparences va exploser. Un roman court, mais qui aborde de manière efficace l'image qu'on a de soi et celle qu'on donne en société. Je vous en parle en détail sur le blog. Le lien est dans la bio @minimouthlit #livrestagram #instalivres #instalivre #livraddict #livreaddict #livre #livres #bouquin #vendredilecture #lecture #instaread #instalire #igbooks #igbook #igreads #bookstagram

Une publication partagée par Minimouthlit (@minimouthlit) le

Voir cette publication sur Instagram

Putain trois sons claquant dans les oreilles. Déjà. Putain ! Comme un cri du cœur que je balance quotidiennement. Putain aussi comme la prostituée. Nelly Arcan n'a pas peur de manier la cruauté du langage contre elle, après tout, c'est elle qui putasse comme elle le dit si bien. Elle est femme synonyme d'étoile de mer sur un lit, les jambes au bord du gouffre. Le sexe mécanique, le plaisir professionnel mais, surtout, la dépersonnalisation de cette activité. Ah ça non, elle ne milite soutient pas le mouvement de défense de la légalisation de la peostitution puisque chez elle c'est déjà légalisé. Elle, elle s'est suicidée. Les putes, symboles d'une imagerie patriarcale. Marie Madeleine fut la première et, après elle, bien d'autres. Les corps avachis pour le désir du roi client se petrifient, deviennent objet. On se prostitue pour l'argent car on gagne bien à flirter avec la mort de la silhouette. Femme sois belle, sois désirable avant que je me plaigne de ta laideur. Non je n'avais pas commandé une grosse alors que, moi même, client, je suis obèse. Nelly c'était un être vivant dans la répétition d'un schéma abusif. En ecrivant elle a tenté de se défaire de sa peau. Peau que l'on retrouvera, noyée dans son appartement. . #bookstagram #booking #livraddict #livrestagram #putain #nellyarcan #editionpoints #aufildesautrices #feminisme #marsaufeminin #VendrediLecture #bookishlove #classiclitterature

Une publication partagée par @ celestialmusae le

Et vous, avez vous repéré quelques livres que vous aimeriez lire?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.