Un exquis Cadavrier de l’Avent

Dans moins d’un mois, c’est Noël (Falalalala) et ça se prépare avec un Calendrier de l’Avent, mais pas comme l’année dernière… Cette année, nous vous proposons un exquis Cadavrier de l’Avent.

Pas de panique, nous vous expliquons ce néologisme issu de nos cerveaux fertiles ! Vous connaissez sans doute le principe du cadavre exquis : plusieurs participants composent une histoire en ajoutant successivement une phrase. Mélange de styles et de genres et beaucoup de chances de finir avec un texte loufoque ! S’ajoute à cela le calendrier de l’Avent et sa surprise quotidienne du 1er au 24 décembre. On mélange les deux et hop…

En décembre, nous vous invitons donc à participer à un Cadavrier de l’Avent sur Twitter.

Oh, qu’il est beau notre Calendrier de l’Avent, qu’il est exquis !

Le 1er décembre à 13h00, nous vous donnerons la première phrase d’un conte de Noël. Vous pourrez proposer votre phrase en réponse sous le tweet jusqu’à 20h00.

Le 2 décembre à 13h00, nous annoncerons le tweet que nous choisissons parmi toutes vos propositions de la veille et vous pourrez proposer votre phrase jusqu’à 20h00 pour continuer l’histoire, en réponse du tweet du jour.

Et nous remettrons ça tous les jours à 13h00 jusqu’au 24 décembre. Le 25 décembre, nous publierons dans un autre article VOTRE conte de Noël, composé des tweets que nous aurons choisis chaque jour de cet exquis Cadavrier de l’Avent.

Nous n’avons pas de ligne directrice particulière. L’histoire commencera comme un conte de Noël : elle pourra continuer dans ce sens ou partir complètement en vrille. Ce sera à vous de décider du texte final en proposant chaque jour une suite. Descriptions, dialogues ou autres, laissez votre imagination s’exprimer et faites-nous rêver, rire ou réfléchir !

À la fin de cet article, vous retrouverez les phrases choisies chaque jour afin de suivre la progression de notre exquis Cadavrier de l’Avent.

Quelques précisions :

  • Aucune obligation de participer tous les jours : si la phrase proposée ne vous inspire pas, tant pis, revenez demain !
  • Nous ne retiendrons évidemment pas les phrases insultantes, vulgaires, incitant à la haine et autres vilaines choses ! Et nous nous réservons le droit de bloquer les trolls : ce n’est pas parce que c’est bientôt Noël qu’ils sont les bienvenus !
  • Nous n’accepterons pas les participations en image : le roman-photo, ce sera pour une autre fois !
  • Nous choisirons les tweets en notre âme et conscience, et en fonction de ce que nous aurons mangé, goûté ou bu… Mais c’est pas une raison pour essayer de nous soudoyer avec de la bouffe !
  • Ceci est en quelque sorte un concours, mais il n’y a rien à gagner, si ce n’est l’immense joie de participer chaque jour et, peut-être, de voir votre tweet sélectionné !
  • Tout le monde a une chance de voir son tweet sélectionné. Faites juste un effort : relisez-vous avant de publier. On nèm pa tro les fotes chez VendrediLecture…
  • Tout le monde n’a pas la chance d’être passé à 280 caractères sur Twitter. Donc, ce sera un tweet maximum par réponse. Vous pouvez bien sûr faire plus court.
  • Nous n’acceptons pas les mots abrégés pour gagner de la place : soyez fair-play et écrivez les mots en entier !

J’en entends déjà râler : pourquoi seulement sur Twitter ? Réponses :

  1. C’est plus simple pour nous de gérer ce jeu participatif sur un seul média.
  2. Parce que c’est comme ça, na, et que c’est nous qu’on décide.
  3. Le concours estival était exclusivement sur Instagram. Celui de Noël est exclusivement sur Twitter. Devinez où aura lieu le prochain ? Exclusivement sur Facebook, ben oui !
  4. Donc, arrêtez de râler et commencez à suivre notre compte Twitter, si ce n’est pas encore fait.
  5. (On parle avec une grosse voix, là, mais en vrai, on est tous gentils !)

Vous êtes prêts ? On commence notre Cadavrier de l’Avent vendredi 1er décembre à 13h00 !

Jour 1 :  Cette année, la Mère Noël en a marre et compte bien le faire savoir au Père ! (Point de départ proposé par @Vendredilecture)

Jour 2 : « – Chéri, cette année, pour Noël je veux un bébé. – Mais ma biche je t’ai déjà donné d’adorables lutins ! minauda le père . – Adorables les lutins ? Avec leurs oreilles pointues et leur grand nez ! Ha ça non ! De toute façon c’est décidé, nous aurons un bébé pour Noël ! » (proposé par @marie__drg)

Jour 3 : Le Père Noël, dubitatif, frottait nerveusement sa longue barbe blanche. « Un bébé pour Noël !!! mais sacrebleu il nous reste exactement 23 jours, est ce possible ? » Pensif il se parla à lui même : « J’suis pas le super héros qu’elle croit moi !?! quoique…! » Il lui vint une idée. (proposé par @Micheleayral)

Jour 4 : Bon, la plupart des nouveaux jouets sont des robots qui ressemblent de plus en plus aux humains. Je vais demander aux lutins s’ils n’auraient pas un poupon/robot qui pourrait me sortir de cette histoire. Je ne vais tout de même pas ramener un bébé de ma tournée ! (proposé par @Patou7171)

Jour 5 : C’est alors qu’à cause du réchauffement climatique, la banquise se disloqua. Le père Noël fut entraîné dans un vortex spatio-temporel. À son réveil, il se retrouva dans le vaisseau nurserie tiré par des nurses de la planète krypton. Était-ce un cauchemar ou la réalité ? (proposé par @intipalla428)

Jour 6 : Il courut se réfugier vers la seule chose qu’il reconnut : une boîte bleue marquée « Police Box ». Il se saisit du téléphone lorsqu’une main le tira dans la boîte. Un type souriant, avec un fez sur la tête, s’exclama… « Enfin vous voilà, appuyez sur ce levier. Non, l’autre ! » (proposé par @Mrouuu)

Jour 7 : « Vous avez eu de la chance, mon vieux ! La mère Noël est un agent infiltré à la solde des Daleks. Elle vous surveille depuis des années. Cette histoire de bébé, c’était un code pour avertir les Daleks qu’ils pouvaient venir vous enlever ! » (proposé par @Lili_Galipette)

Jour 8 : Le Père Noël éclata alors de rire. « Haha, jeune freluquet. Depuis le début je sais que c’est une chose venue de l’espace. Allez pousse-toi, j’ai un boulot à terminer. » Le vieil homme ouvrit alors la porte de la boîte bleue et se jeta dans le vide. L’heure de la vengeance avait sonné. (proposé par @KairaDuPotager)

Jour 9 : Cette année pour sa tournée, au lieu de préparer sa traditionnelle liste d’enfants sages, il avait établi en secret une liste de gens à exécuter. La mère Noël y figurait en bonne place. Au pôle sud, de fidèles lutins lui fabriquaient des armes dans un atelier clandestin. (proposé par @MMezialit)

Jour 10 : Finis les rennes et le joli traîneau. Pour sa nouvelle mission, le père Noël avait besoin de destriers plus sanguinaires. Des lutins spécialistes en génétique avaient réussi à donner naissance à trois dragons, qui tireraient un tank dans le ciel étoilé. (proposé par @LucilePeyre)

Jour 11 : Les dragons ne pouvaient pas vivre sur terre. Ils se désintégrèrent en entrant dans l’atmosphère. Le père Noël après une chute vertigineuse s’affala dans le fauteuil d’un barbier. Il allait lui tailler la barbe et les cheveux à la serpe pendant qu’une styliste s’occupait du look. (proposé par @intipalla428)

Jour 12 :

Jour 13 :

Jour 14 :

Jour 15 :

Jour 16 :

Jour 17 :

Jour 18 :

Jour 19 :

Jour 20 :

Jour 21 :

Jour 22 :

Jour 23 :

Jour 24 :

4 réflexions au sujet de « Un exquis Cadavrier de l’Avent »

Laisser un commentaire