Partenariat – OPALLStars- Interview de Romain Delplancq

En partenariat avec l’OP ALLStars, qui propose toute la semaine des ebooks à 1,99€, VendrediLecture vous propose de partir à la découverte d’un auteur de fantasy : Romain Delplancq. Auteur touche à tout, Romain Delplancq s’essaie à de nombreuses disciplines avant de se mettre à l’écriture de sa première série en deux tomes : Le sang des Princes.

 

Bonjour Romain Delplancq, pouvez-vous vous présenter aux VendrediLecteurs, et présenter votre travail d’écrivain ?

Bonjour ! Eh bien pour l’activité d’écrivain, je suis l’auteur d’un diptyque de fantasy intitulé Le Sang des Princes aux éditions HSN et Folio SF. J’ai une petite activité de traducteur et de correcteur, principalement de romans et de jeux de rôle… Et sinon, j’ai 37 ans et je vis en région parisienne.

 

Tout d’abord, connaissez-vous #VendrediLecture ? Qu’en pensez-vous et vous arrive-t-il d’y participer ?

Je vais avouer mon ignorance : je ne connaissais pas avant cette opération, je n’ai donc pas encore eu l’occasion d’y participer…

 

Vous avez écrit la saga Le Sang des Princes, un dyptique fantasy autour de l’art, que pouvez-vous nous dire sur cette série ?

C’est une histoire en deux tomes qui se déroule en Slasie, un pays imaginaire médiéval-fantastique auquel j’ai voulu donner un ton plutôt latin. On y suit Mical, un jeune peintre qui se retrouve emporté dans la lutte entre une grande famille aristocrate et un clan de saltimbanque itinérant, avec comme enjeu la maîtrise d’une technologie émergente. Il y a donc un brin de rétrofuturisme là-dedans, principalement inspiré par l’esthétique Renaissance et les automates de Leonardo. Le ton se veut très aventurier, et les thèmes tournent autour de l’art, de la techniques et des contradictions qui peuvent déchirer ceux qui les pratiquent quand le reste du monde s’y intéresse d’un peu trop près…

 

Pourquoi avoir choisi la littérature de l’imaginaire et en particulier la fantasy ?

Par affinité de lecteur, et par goût de liberté et d’expérimentation historique ! J’aime beaucoup lire la fantasy et la science-fiction. Il y a bien sûr une esthétique auquel j’ai été sensibilisé dès l’enfance. L’invention d’un monde permet aussi des mises en situation de grands mouvements historiques fictifs, mais malgré tout humains, liés à ce que nous avons expérimentés réellement ; à ce titre, l’usage de la fantasy qui me plaît se rapproche beaucoup de ce qui peut se faire en SF : on imagine un monde alternatif auquel on peut s’identifier, mais avec telle ou telle petite règle en plus ou en moins… Et on voit comment ça tourne.

 

Avez-vous déjà prévus d’autres projets littéraires ?

J’ai un roman prévu pour début 2021, qui se déroulera dans le même univers – quoique presque totalement détaché des événements du Sang des Princes. Une histoire de ville en insurrection, dans un pays où la technologie se base sur le verre… Oui, c’est une obsession.

 

Un mot sur l’OP ALL STAR, dont vous faites partie ?

Que c’est un honneur d’y être !

 

L’OPALLStars continue tout le week-end avec l’ensemble des livres de l’opération à 1,99€

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.