À table !!! – Des beignets de tomates vertes

Ce mois-ci, direction le sud des Etats-Unis avec Beignets de tomates vertes de Fannie Flagg.

Un peu comme Les délices de Tokyo, dont je vous ai parlé le mois dernier,  Beignets de tomates vertes narre une rencontre. Une rencontre entre deux femmes, Evelyn Couch, une femme au foyer insatisfaite de sa vie, rendant visite à sa belle-mère dans une maison de retraite,  et Ninny Threadgoode, une pensionnaire de la maison de retraite. Au cours de leurs rencontres, Ninny va lui raconter sa jeunesse, sa vie à Whistle Stop, une petite ville d’Alabama.
Et petit à petit, une amitié va naître entre les deux femmes.

 

beignets de tomates vertes

 

12 juin 1929

Inauguration du café

Le Whistle Stop Café a ouvert ses portes la semaine dernière, juste à côté de la poste où je travaille. Les propriétaires, Idgie Threadgoode et Ruth Jamison, m’ont dit que l’affaire démarrait bien. Idgie fait savoir à tous ceux qui la connaissent de ne pas s’inquiéter, ce n’est pas elle qui cuisine, mais deux femmes de couleur, Sipsey et Onzell; et Big George, le mari d’Onzell, s’occupe du barbecue.
Idgie informe tous ceux qui ne le sauraient pas encore que le petit déjeuner est servi de cinq heures trente à sept heures trente, et qu’on peut avoir des œufs au plat, du gruau de maïs, des petits pains au lait, du bacon, de la saucisse, du jambon à la sauce piquante et du café, le tout pour vingt-cinq cents.
A midi et le soir, il y a : du poulet frit ; des côtes de porc en sauce ; du poisson-chat ; ou un assortiment de grillades, accompagné d’un choix de trois légumes, de petits pains au lait ou au maïs, boisson et dessert… pour trente-cinq cents.
Comme légumes, on a le choix entre : du maïs à la crème ; des beignets de tomates vertes ; des gombos; des petits navets frits; des patates douces braisées; des haricots blancs ou des haricots de Lima.
Et pour dessert, de la tarte.
Ma chère moitié, Wilbur, et moi nous y avons dîné l’autre soir. C’était tellement bon que le drôle se demande s’il ne va prendre pension au Whistle. Ah ! Si ça pouvait être vrai ! Je passe mon temps à lui faire la cuisine, et il n’est jamais rassasié.
A propos, Idgie dit que l’une de ses poules a pondu un œuf contenant un billet de dix dollars.

Dot Weems.

Ah là là, je me demande bien quelle recette a bien pu m’inspirer ce roman ! (Indice : je n’ai pas trouvé de poisson-chat.)

 

Beignets de tomates vertes

 

P1080781a

 

  • 1 tomate verte par personne (Si vous ne trouvez pas de tomates vertes, achetez tout simplement des tomates pas trop mûres, pas de chichis entre nous !)
  • farine
  • lait (ou babeurre)
  • semoule de maïs (de la polenta par exemple)
  • sel, poivre
  • sucre
  • huile (ou saindoux)

Découpez les extrémités des tomates
Puis découpez les tomates en tranche épaisse de 1/2 centimètre environ.

Sur une grille, faites dégorger les tomates.
Salez et poivrez les tranches sur les deux côtés.
Saupoudrez-les légèrement de sucre.
Laissez-les dégorger pendant une quinzaine de minutes

La panure

Préparez trois assiettes.
Dans la première mettez la farine, dans la seconde le lait (ou le babeurre) et dans la troisième la semoule de mïs.

Mettez une tranche de tomate dans le plat contenant la farine. Enrobez-la bien des deux côtés.
Secouez pour enlever l’excédent de la farine.
Mettez ensuite la tranche recouverte de farine dans le lait. Là aussi, il faut que la tranche de tomate soit bien imprégnée.
Et enfin, mettez la tranche dans le plat de semoule de maïs. Là encore, il faut bien la recouvrir. N’hésitez pas à bien appuyer pour que la semoule adhère bien.

Mettez la tanche de côté et panez les autres tranches.

La friture

Remplissez d’huile (ou de saindoux), sur environ 1 cm, une poêle à fond épais. Faites chauffer.
Une fois que l’huile est chaude, mettez-y les tranches.
Quand elles commencent à avoir une belle couleur dorée, les retournez délicatement avec une fourchette.

Et voilà, de magnifiques beignets de tomates vertes, à déguster avec une petite salade et la sauce de votre choix.

J’espère que vous allez vraiment vous laisser tenter par cette recette et surtout par le roman de Fannie Flagg.
Beignets de tomates vertes a aussi fait l’objet du adaptation cinématographique en 1991 avec notamment Kathy Bates dans le rôle d’Evelyn Couch.

Je vous laisse donc avec la bande-annonce et je vous donne rendez-vous le mois prochain pour une nouvelle recette littéraire.

 

P.-S. : Ne manquez pas notre concours de l’été : VendrediLecture vous met aux fourneaux !

Logo Vl concours estival V2

Une réflexion au sujet de « À table !!! – Des beignets de tomates vertes »

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.