[Edit gagnant] Partenariat – 5 novembre 2021 – L’Ire de l’Ours

Demain, c’est un nouveau partenaire qui vous offre un exemplaire de chacun des 4 livres de son catalogue. L’Ire de l’Ours est une maison d’édition solidaire, née en Auvergne et qui publie des textes courts.

Voici les textes à découvrir, 2 romans et 2 recueils de nouvelles !

Génération anamoureuse, Sébastien de Cordes

Adamo et Eva entrent dans l’adolescence lors du mouvement #MeToo. Entre perte de repères et espoir de changement, comment les garçons et les filles de cette génération vont-ils se construire en tant qu’homme et femme ? « L’anamour » est le titre d’une chanson de Serge Gainsbourg écrite en 1969  que l’on pourrait définir ainsi : une impossibilité d’aimer pour une jeunesse confrontée à une société chamboulée par les mouvements sociaux, où le sexe et les paradis artificiels sont omniprésents. C’est d’autant plus vrai de nos jours. Au fil de destins croisés, « Génération anamoureuse » traite de cette nouvelle génération perdue – et éperdue – qui suffoque sous les masques et les pseudos.

Ma vie en rouge et noir, Solange Schneider

De la paranoïa à la folie ordinaire, de ce petit basculement qui mène au passage à l’acte en passant par la folie furieuse d’un psychopathe qui cache bien son jeu… ce recueil de onze nouvelles explore les facettes sombres de l’être humain, qui est juste un peu plus fou sur le papier qu’il ne l’est dans la vie ordinaire. Et puis, au détour d’une page, il arrive parfois qu’une nouvelle plonge le lecteur dans un univers fantastique…

Un peu avant, L’Ire de l’Ours éditions, Christophe Blanquie

Un espion accomplit une dernière mission, une majorette défile avec béquille, une précautionneuse met ses souvenirs en sac, une curieuse se donne du plaisir – éclats de vieillesse. Et encore le sorcier heureux de ses sorts, M. Berthaud victime de transparence. Copeaux de temps. Des couples sans légende mais pas sans histoire, une maison sans plus d’enfants. L’âge qui gagne de nouvelle en nouvelle, des nouvelles vieilles à la quinzaine.

L’été des fourmis, Audrey Gilles

Deux mains qui s’agrippent follement sur une treille, une nuit d’été. Ce roman est celui d’un été au bord de la mer, un été qui se télescope avec un autre, surgi du passé. Sous le regard d’Ariane, une jeune fille de quinze ans, se croisent les chemins de Maud, Nina, Alexandre, Reda, Miki, liés par des liens de sang, d’amour ou d’amitié. Autour d’eux, deux voix de disparus, en écho. C’est un roman choral où chacun est une fourmi qui avance, qui s’agite dans une histoire où le drame a déjà eu lieu et où le présent demande de l’affronter. Relations entre frères et sœurs, éveils du désir, perception sensible du monde, renoncements et frustrations s’y retrouvent mêlés avec le comment vivre la perte, l’interdit, l’absence. Deux mains qui s’agrippent follement sur une treille, une nuit d’été, puis se séparent.

 

Retrouvez l’actualité de L’Ire de L’ours sur son site, Facebook et YouTube.

~~

Pour avoir une chance de remporter l’un de ces lots, participez à #VendrediLecture sur TwitterFacebook ou Instagram.

~~

 

TIRAGE AU SORT DU 8 NOVEMBRE 2021

Voici la liste de nos gagnants :

Génération anamoureuse, Sébastien de Cordes pour Myriam Mypianocanta

Ma vie en rouge et noir, Solange Schneider pour @breton_justine

Un peu avant, L’Ire de l’Ours éditions, Christophe Blanquie pour @ansoncamp

L’été des fourmis, Audrey Gilles pour @AnneSoPionnier

Envoyez vos coordonnées à cadeaux@vendredilecture.com avant le mardi 16 novembre 2021.

Aucune participation en commentaire de cet article ne sera prise en compte.

 

TIRAGE AU SORT DE LA SECONDE CHANCE DU 18 NOVEMBRE 2021

@Mheckenbenner

Envoyez vos coordonnées à cadeaux@vendredilecture.com avant le mardi 23 novembre 2021.